#Législatives Interview de François de Vergnette candidat Nouvelle Donne

Notre série d'interview continue avec celle de François de Vergnette candidat Nouvelle Donne dans la 6ème circonscription du Rhône (Villeurbanne)

François de Vergnette est candidat Nouvelle Donne dans la 6ème circonscription du Rhône (Villeurbanne).

Nouvelle Donne est un parti de gauche écologiste et pro-européen que l'on pourrait situer entre le Parti Socialiste et la France Insoumise de Mélenchon.

1° Quel est votre point de vue sur Emmanuel Macron ?

     A propos de M. Macron, on ne peut dans un premier temps qu'être épaté par le talent de cet homme et son désir d'apaisement. Mais il est aussi l'ancien ministre de l'économie aux réalisations en accord avec l'orthodoxie néo-libérale qui s'est attaqué au code du travail et sous lequel le chômage a pourtant continué à augmenter. Il n'a montré alors aucun intérêt pour les questions écologiques, développant par exemple les transports en car plutôt qu'en train. Le nouveau président veut poursuivre dans une politique qui mise sur le retour de la croissance, avec de vieilles mesures autour de la baisse du coût du travail, bien que ce coût soit maintenant semblable en France et en Allemagne. Quant à l'idée centrale du projet de de M. Macron, les fameuses réformes "nécessaires" chers aux Libéraux contre des promesses de Mme Merkel sur une convergence européenne (fiscal, social), je crains que ce ne soit un marché de dupes qui ne laisse à la France que la flexibilité.

 

2° Si vous êtes élu député quels seront vos principales préoccupations ? 

     Député, les questions fondamentales seraient d'abord pour moi la lutte contre le chômage et la précarité (plus de 6 millions d'inscrits à Pôle Emploi), drames d'où beaucoup de choses découlent (notamment une partie de l'insécurité). Le chômage est donc selon moi "l'ennemi public numéro 1", contre lequel nous lutterons non pas avec une seule mesure mais un faisceau de mesures, concernant la protection des salariés, des PME. Dans la circonscription où je me présente, celle de Villeurbanne, le taux de chômage est de 15,3% (2013).

La dérégulation financière et l'évasion fiscale (60-80 milliards pour la France) sont d'autres maux pour nos sociétés. On n'a pas tiré les leçons de la crise financière de 2007-2008; Joseph Stiglitz estime qu'"on s'est contenté de déplacer les fauteuils sur le pont du Titanic". Nous prônons ainsi une mesure, promise mais non réalisée par M. Hollande, la séparation des banques de dépôt et des banques d'affaires qui empêcherait les banques de spéculer et les obligerait à être au service des PME.

Troisième point de mon programme, la transition écologique. Il faudrait là, comme dans beaucoup d'autres domaines, agir au niveau européen. Nous proposons que la BCE (au lieu de créer 80 milliards d'euros par mois, dont beaucoup vont dans la spéculation financière) finance un plan européen Energie-Climat-Pouvoir d'achat en développant les énergies renouvelables (qui pourrait créer en France 600 000 emplois non délocalisables).

 

3° Quelles seraient vos priorités au niveau de l'éducation et du lycée en particulier ?

     Concernant l'éducation, je souhaite valoriser le statut de l'enseignant, passeur de savoirs, qui n'est pas assez considéré dans la société. Sur le sujet du lycée, dont je ne suis pas spécialiste, je me permets de vous renvoyer aux idées très imaginatives d'un candidat de mon parti dans les Hauts-de-Seine, Eliott Nouaille, ancien président de du Syndicat général des lycées, qui a développé ses propositions dans L'Alternative lycéenne paru cette année. Il met en avant l'idée du lycée modulaire et polyvalent.

4° Avez vous un message à adresser aux jeunes ?

     Aux jeunes, je souhaite leur recommander de prendre du temps pour comprendre le monde, la société, l'économie. Historien d'art et engagé en politique, j'aime bien la formule de Mallarmé : "Tout se résume à l'esthétique et à l'économie politique". Je pousserais aussi les jeunes à ne pas avoir peur de s'engager en politique, car un des problèmes de nos démocraties est le faible nombre de militants politiques qui ne permet pas le renouvellement de la classe politique. Et puis je suis convaincu que l'action politique reste le principal moyen de transformer le monde.

 

5° Pourquoi vous présentez vous ?

     J'ai choisi de me présenter aux élections législatives pour pouvoir faire entendre dans l'espace public le diagnostic et les propositions de mon parti qui d'après moi met le doigt sur les vraies questions, questions que beaucoup de partis politiques délaissent sciemment. Père de trois enfants, je veux essayer de leur léguer un monde plus juste et respectant la planète. Je considère aussi que j'aurais fait mon devoir de citoyen.

Merci à François de Vergnette d'avoir répondu à nos questions.

Sur cette même circonscription nous avons aussi interviewer  Mathieu Gouttefangeas (Divers Droite, Parti Chrétien Démocrate). L'interview est à retrouver ici

Les réponses de candidat-e-s France Insoumise, Les Républicains, Parti Pirate, Parti Communiste Français et Union Populaire Républicaine  devraient bientôt arriver.

Nous recherchons toujours des candidat-e-s Front National, Debout la France et Parti Socialiste.

Des candidat-e-s Europe Ecologie Les Verts, Divers Droite, La République en marche et Parti Animaliste ont répondu à nos questions.

Retrouvez les sur notre site !

Écrire commentaire

Commentaires : 0